home   biographie   bibliographie   rencontres   romans   essais   textes
 

Introductions et éditions de textes

 

De Marchi n'a pas limité son activité à la narration, mais il s'est aussi dédié aux essais. Après quelques travaux qui concernaient l'histoire de la philosophie, il s'est intéressé principalement à la littérature. En 1982, Mondadori publia sa première traduction, celle d'Irrungen Wirrungen du grand réaliste allemand Theodor Fontane, dans laquelle il eut l'occasion d'écrire une longue introduction riche en réflexions originales. Il y étudia attentivement la fonction «narrative» des dialogues de Fontane et la dramatisation des évènements du roman. Dans cette étude, on peut déjà observer l'attitude critico-littéraire de De Marchi, surtout à propos des considérations qu'il exprime sur le caractère du personnage principal, Botho von Rienäcker, en analysant l'épisode de la chevauchée vers la tombe de Hinckeldey dans le quatorzième chapitre du roman.
      Plus récemment, De Marchi a développé ses études dans le sens d'une «critique littéraire diachronique», c'est-à-dire vers l'examen comparé de textes d'époques différentes, de même sujet, et des façons dont ils résolvent les problèmes dramatiques posés par leur trame. Il a appliqué cette forme de critique deux fois: la première dans son étude sur La conjuration du comte Jean-Louis de Fiesque du cardinal de Retz (publiée comme introduction à sa traduction de ce texte, 1990), où il fixa entre autres son attention sur une comparaison de cette œuvre avec une autre relative aux mêmes événements, La congiura del conte Fieschi d'Agostino Mascardi. La deuxième fois dans l'essai d'introduction à son édition critique de La Giulietta de Luigi Da Porto (1994) où, en étudiant les origines toutes littéraires de la très célèbre histoire de Roméo et Juliette, De Marchi en revisite les élaborations et transformations dans la littérature européenne jusqu'au début du XXe siècle. Un moment particulièrement important de cette «histoire de l'histoire» est le passage de la nouvelle originale de Da Porto à celle plus renommée de Matteo Bandello, qui servit de modèle à nombreux écrivains (dont Shakespeare ne sera pas le dernier).
      Rappelons encore la traduction de la comédie de Franz Grillparzer Weh dem, der lügt! (1991), avec un long essai d'introduction, Disordine e sconfitta degli eroi di Grillparzer. Remarquable aussi son étude sur le traité de la beauté que Schiller aurait voulu écrire sans jamais y parvenir (Kallias, o della bellezza, 1993). De Marchi y recompose les tentatives inachevées de Schiller d'expliquer comment la poésie peut exprimer l'individuel par des mots qui à leur tour expriment des idées universelles.
      En 1993-94, De Marchi est chargé par De Agostini de traduire Tonio Kröger et Tristan et d'écrire une introduction sur le jeune Thomas Mann. Le texte était déjà prêt et les épreuves corrigées, quand la nouvelle loi sur les droits d'auteur obligea l'éditeur à renoncer à sa publication. L'essai Vita, arte e morte. La genesi del mondo poetico di Thomas Mann étudie l'origine et les caractéristiques de la narration de Mann en se basant sur les œuvres de jeunesse dans lesquelles on peut retrouver les thèmes qui atteindront une expression accomplie dans les Buddenbrook; enfin il commence l'analyse de Tonio Kröger.
      L'approche du Père Goriot de Balzac (Milano 2004) se distingue non seulement par la traduction claire et précise, mais aussi par l'introduction dans laquelle De Marchi essaie de porter une évaluation objective de grandes qualités, sans pourtant cacher les défauts de Balzac, dont il va au cours de son examen jusqu'à mettre en discussion l'inspiration réaliste.
      La traduction du chef-d'oeuvre (jusqu'à présent inconnu en Italie) de l'Humanisme allemand, les Lettere d'uomini oscuri (Milano 2004 et 2014), transforme le latin macaronique du texte original en un mélange linguistique hilarant d'italien savant de la Renaissance et d'italien populaire. La longue introduction examine la situation culturelle et sociale de l'Allemagne à la veille de la Réforme luthérienne et de ses développements tragiques; voir à ce propos la scène presque romanesque de la rencontre entre Johannes Reuchlin et le juif converti Pfefferkorn.
      À son dernier travail critique, Romanzi. Leggerli, scriverli, est dediée une section de notre site.

  home   biographie   bibliographie   rencontres   romans   essais   textes